Contact:
E-mail: info@davidphenry.com
Téléphone: 06 33 65 51 19
Read this page in English

En savoir plus…

Formations Photoshop à Paris

Découvrez comment j’ai préparé les images sur mon site web! Prenez des cours sur Photoshop et apprenez à vous en servir comme une «chambre noire numérique», pour faire vos propres tirages artisanaux. Astuces, trucs et conseils d’un photographe professionnel travaillant à Paris.

C’est le genre de travail qui peut transformer un cliché banal en une photographie que l’on serait fier à montrer à tout le monde, digne d’être publiée partout.

On adore nos appareils photo modernes, capables de restituer les moindres petits détails, sauf que des fois il vaut mieux faire un peu de ménage pour faire un portrait vraiment flatteur.

Prendre une photo avec peu de contraste garde de détail dans les hautes et basses lumières. Voici le fichier Raw brut, sans modifications de luminosité, contraste ou netteté.

Correction de la luminosité, la chromie et du contraste: Je préfère prendre des photos de façon «plate», sans beaucoup de contraste, avec l’exposition optimisée par rapport aux hautes lumières. Survolez cette image d’une terrasse de balcon sur la rue Beaurepaire pour voir la version initiale.

On fait la correction en appelant la fonction «Transformer», ensuite il faut faire clique droite sur l’image et choisir «distorsion» dans le menu contextuel qui surgit. Ça va mettre des poignées sur les quatre coins de la photo, sur lesquels vous pouvez tirer pour mettre droit la perspective.

Correction de la perspective: Survolez cette image du Sacré-Cœur pour voir la version non-corrigée.

Ce n’est pas forcément une modification pour la meilleure… dans trente ans quelqu’un pourrait tout à fait aimer cette photo parce qu’il y a un camion Chevrolet des années 1990.

Le trucage total: supprimez à volonté les objets qui vous gênent! Survolez cette photo et voyez le camion disparaître; voir cet exemple en plus grand.

Les écrans informatiques affichent des images à 72 ppp, tandis que les tirages papier ont une résolution d’au moins 200 ppp, d’où l’intérêt de faire une «distillation» des détails pour des pages web. J’ai fait la réduction de cette image d’après un scan haute résolution, 2700 x 4000 pixels, d’un seule coup, sans augmenter la netteté.

La netteté d’une image renforcée pour affichage sur une page web. Survolez cette photo pour voir ce que l’on obtient lorsqu’on fait une réduction depuis une image haute résolution, sans augmenter la netteté.

La plupart du temps, on utilise cette boite de dialogue pour régler le format d’impression, et on évite à changer le nombre pixels dans l’image.

La boîte de dialogue «Taille de l’Image» où l’on règle les dimensions de l’image pour impression, et éventuellement, l’on modifie le nombre de pixels du fichier image.

Ici, on a l’inverse: la courbe classique pour réduire le contraste.

La boîte de dialogue «Courbes» où l’on modifie la luminosité, le contraste, et la chromie d’une image. Je préfère de loin cette méthode par rapport aux autres, notamment, les Niveaux. Cette capture d’écran montre la courbe classique pour monter le contraste d’une image.

Ces cours de familiarisation à Photoshop, axés sur vos propres centres d’intérêts et ce que vous désirez apprendre, vous permettront de travailler sur les points suivants:

  1. Portraits: Comment diminuer les imperfections de la peau, la peau jeune à problème, l’effet mal rasé chez les hommes, les taches de rousseur, atténuer des cernes, sans perdre de la netteté apparente. Mettez en valeur vos portraits sans arriver aux textures «pâte à modeler», ou des images qui ressemblent trop aux couvertures du magazine «Marie-Claire».
  2. Sélections: Presque toujours, on a intérêt à faire des modifications de luminosité, contraste et chromie région par région. Pour cela, il faut savoir faire des sélections: avec l’outil Lasso polygonal, dans le mode «Masque», avec la fonction «Plage de couleurs», ou avec un mélange de ces trois options. Le sujet des sélections est peut-être le plus complexe et plus difficile à comprendre, à tel point qu’autant que possible on préfère s’en passer, et utiliser l’outil «Formes d’Historiques», pour rétablir l’état initial des régions sur laquelle on clique.
  3. La photographie nocturne: Les photos prises le soir ou à l’intérieur comportent souvent des dominantes rouges et jaunes à cause des sources de lumière artificielle, comme des ampoules tungstènes. Apprenez à corriger ces dominantes, sans rendre des régions trop bleues ou cyans.
  4. Perspective: Corriger les points de fuite des images prises en plongée ou contre-plongée. Des photos des bâtiments comportent souvent une distorsion «clef de voûte», à force de ne pas avoir le plan focale parallèle à la façade. Avant l’avènement de la retouche informatique des photos, la seule solution consistait soit à utiliser un objectif à décentrement, soit à faire la prise de vue avec un appareil chambre.
  5. Luminosité, contraste et chromie: comment ajuster tous ces trois paramètres en même temps, ou séparément, avec la boîte de dialogue «Courbes», avec laquelle on peut faire des ajustements de façon «non linéaire», ce que ne permet pas la boîte de dialogue «Niveaux».
  6. Des trucages… Bon, ce n’est pas vraiment mon truc, et j’essaye de prendre mes photos de sorte que je n’aurai pas besoin de les truquer. Cela dit, il m’arrive de retirer des poteaux derrière les têtes des gens, remorquer des camions gênants, ramasser des petits déchets par terre, etc.
  7. Taille de l’image: comment paramétrer la résolution pour un format d’impression donné, et savoir quand il faut gonfler la résolution pour éviter de voir des pixels dans un tirage.
  8. Netteté: Comment accentuer la netteté de vos images, sans aller trop loin. Aujourd’hui, on voit souvent dans la presse (de la photo, même!) des images dans lesquelles on a trop augmenté la netteté. Cela peut se voir aux fins traits blancs le long des frontières entre des régions très sombres et claires.
  9. Éliminez du «bruit» et diminuez le grain de pellicule: Avant la sortie de Photoshop CS2 j’utilisais le filtre «anti-poussière», aujourd’hui on a la commande «Réduction de Bruit» mais il faut à peu près toujours appliquer ces filtres de façon sélective, avec des calques et l’outil Gomme, pour ne pas écraser des détails importants.
  10. Calibrer votre écran et tout le reste de votre «chaîne photographique»: Il est essentiel de pouvoir faire confiance aux couleurs et contrastes affichés sur votre ordinateur, pour ainsi faire des tirages fidèles à ce que vous voyez sur l’écran. Ce n’est pas seulement une question d’étalonner le moniteur, il faut aussi regarder les réglages sur votre appareil photo (ou scanner), et votre imprimante si vous faites vous-même des tirages.
  11. Comprendre les formats de fichier: Dans la photo numérique on a affaire aux formats Tiff, Jpeg, Photoshop Natif, et Raw. Le Tiff ne comprend pas ou peu de compression, mais garde toute la qualité de l’image, le Jpeg propose des taux de compression/perte de qualité réglable, on fait appel au format Photoshop Natif quand on utilise des calques, le format Raw est propre aux appareils photo numériques et est donc un format d’importation, le format PNG est utile pour préparer des images des pages web avec une bordure non-rectangulaire et un fond transparent, et la seule raison pour utiliser le format Gif est pour créer des diaporamas ou animations. Apprenez comment utiliser ces formats, à quel moment il faut utiliser tel ou tel format, et pourquoi.
  12. Le mode 16 bits: Cet encodage propose une gamme de luminosité plus étendue par rapport aux 8 bits, quoique «cachée derrière» les huit bits qu’affichent des écrans informatiques. L’intérêt des 16 bits réside dans le fait que l’on peut plus facilement récupérer des détails cachés dans les hautes et basses lumières, surtout dans des images à fort contraste. Les labos n’acceptent pas des fichiers en 16 bits, et le format Jpeg n’en permet que 8 bits. Le 16 bit est donc un encodage «de travail». Je prends mes photos au format Raw, ce qui me permet de les ouvrir en 16 bits, donnant d’autant plus de profondeur et de latitude d’exposition. Une fois que j’ai terminé mes travaux sur la photo, je convertis l’image en 8 bits et je l’enregistre au format Jpeg pour l’archiver, ou l’envoyer pour impression.
  13. Préparer des images pour affichage sur le web: Étonnement, ce n’est pas simplement une question de faire une réduction dans la boîte de dialogue «Taille de l’Image». Il est préférable de faire des réductions (deux fois si vous travaillez à partir d’une image haute résolution, au delà de 2000x3000 pixels), en appliquant à chaque réduction un coup de netteté. Aussi, j’ai appris qu’il faut parfois éclaircir l’image avant de faire la réduction finale, tellement les pixels d’origine sont compressés pour en arriver aux pixels dans la version web.

Écrivez-moi si vous voulez participer à un stage Photoshop à Paris!

Régler en ligne une séance de stage, ou une deuxième séance ou des séances supplémentaires de stage Photoshop.

David Henry vous propose de découvrir Paris au-delà des clichés habituels. De jour comme de nuit, de la technique de prise de vue, avec ou sans flash électronique, à la retouche numérique sur Photoshop, il vous aidera à perfectionner votre technique en vous entraînant dans les endroits insolites!

Comme vu dans «Réponses Photo»

Ci-dessus: une annonce pour des cours de photo animés par David Henry, sur la page 154, édition d’octobre 2005, l’un des premiers magazines photo en France.

Questions et réponses sur les stages Photoshop:

Qui est David Henry?

Je fais de la photo depuis l’âge de treize ans. La plupart de mes travaux consistent en des images sur les thèmes du tourisme et du voyage, pour des graphistes, des architectes, des agences de publicité, des éditeurs de livres, des magazines et d’autres publications. Mes premiers pas dans la retouche d’image remontent au début des années 1990. Quelques années plus tard je préparais des photographies destinées aux mises en pages pour impression offset. Le grand bond en avant remonte à février 2001, quand j’ai acheté un scanner à film et un ordinateur à l’hauteur des tâches, pour faire des tirages vraiment de qualité photographique, aux formats muraux.

Pourquoi retoucher ses images, pourquoi Photoshop?

Cette technique, connue sous le nom “HDR”, ou “High Dynamic Range”, permet de surmonter le manque de latitude d’exposition propre aux appareils numériques.

Un cas typique de fort contraste: Il est frustrant de ne pas pouvoir exposer en même temps pour le premier plan et l’arrière-fond dans une situation de contre jour. Dans cet exemple, la solution la plus efficace, c’est de prendre une photo exposée pour le vitrail, une autre exposée pour l’intérieur de l’église, et de mélanger le meilleur des deux images. Au passage, j’ai corrigé la perspective aussi.

Toute simplement parce qu’on ne fait pas de tirages de lecture à 30x45 cm. On peut tout à fait passer des images de son appareil photo numérique pour impression sans faire la moindre retouche, et si les images ont été bien exposées la plupart sortiront plutôt bien. Mais si je vais payer un tirage, je veux que ce soit mon tirage artisanal, non pas un tirage industriel.

Qui dit «retouche», ne veut-il pas dire du truquage, de la triche?

À l’époque où je faisais mes tirages dans la chambre noire, avec mon agrandisseur, j’avais toujours le réflexe de rendre des régions plus claires ou plus foncées, ce que l’on appelle du «masquage». Bien que j’ai passé au numérique, j’ai toujours ce même réflexe, sauf que je peux désormais faire mes tirages artisanaux en couleurs, quelque chose trop chère, difficile et fatiguant à faire dans une chambre noire. J’ai retouché toutes les photos que vous voyez sur ce site web d’une façon ou l’autre, mais toujours pour en faire des tirages artisanaux, à la différence des tirages industriels. Chaque image numérique brut a besoin d’un coup de netteté, d’étalonnage, surtout pour piocher des détails dans les basses lumières. Parfois je redresse une photo pour mettre l’horizon droit, mais c’est rare que je fasses des truquages proprement dit, comme par exemple enlever des choses gênantes tel un arbre qui apparaît derrière la tête de quelqu’un. Cela dit, je sais parfaitement faire des trucages énormes, il y a quelques exemples à la fin de cette page.

Pourquoi ces stages Photoshop?

Force est de constater que Photoshop est un logiciel vraiment polyvalent, utilisé pour des dizaines de genres de travaux visuels: science, graphisme, bande dessinée, astronomie, vidéo, etc, ainsi que… la photo. Si vous prenez des cours classiques sur Photoshop, vous risquez d’apprendre énormément de fonctions sans intérêt pour les photographes: typographie, dessin vectoriel, ombres portées, filtres «artistiques». Mon approche est d’enseigner Photoshop pour les photographes, l’essentiel pour mettre en valeur ses images, comme le ferait un tireur dans un labo photo avec son agrandisseur.

Quelles sont les compétences exigées des participants?

Je travaille avec des gens de tous niveaux, des débutants, aux gens qui connaissent Photoshop mieux que moi d’une certaine façon. Les participants n’ont besoin d’aucune connaissance préalable de Photoshop, la seule exigence est une volonté d’apprendre, et la motivation pour mettre en pratique les idées que j’enseigne.

Où est-ce que se tiennent les stages Photoshop?

Je crois que le mieux, c’est d’apprendre chez vous. Comme ça, je peux vérifier toute la «chaîne photographique», de l’acquisition de l’image (votre appareil numérique ou votre scanner), votre ordinateur et la calibration de votre moniteur, jusqu’à votre imprimante, ou vos habitudes de travailler avec des laboratoires numériques. Sinon, je peux enseigner n’importe où avec mon ordinateur portable, un Macintosh MacBook Air avec Photoshop CC.

Quand est-ce que les stages Photoshop sont organisés?

Les leçons de Photoshop ne sont en rien pré-organisées, les stages sont programmés entièrement selon votre disponibilité. Le mieux, c’est de réserver vos stages quelques semaines avant, afin d’assurer que je serai à Paris et disponible aux dates que vous désirez. Vous pouvez regarder un calendrier des dates disponibles, ci-dessous.

Quelle est la durée de ces cours?

J’ai l’habitude de commencer à 11h00 pour aller jusqu’à 18/19h00, comme vous voulez, mais au fait, des séances peuvent être organisées n’importe quand: le matin, le soir, en semaine, l’après midi, le week-end.

Quelle sorte de matériel est nécessaire?

N’importe quel ordinateur sorti dans les derniers dix ans est capable de faire tourner Photoshop s’il a suffisamment de mémoire vive (deux gigaoctets semble un minimum) et une dizaine gigaoctets de place libre sur le disque dur. Si vous ne l’avez pas installé, Adobe propose une version d’évaluation de Photoshop, valable pendant 30 jours. Si vous envisagez travailler plus qu’un peu avec Photoshop, je conseille vivement une tablette graphique, comme celles de Wacom.

Combien de participants y a-t-il par stage?

Il n’y a qu’un seul participant: Vous! À moins que vous préfériez participer avec des amis, dans ce cas, les tarifs sont les mêmes. Ces stages Photoshop sont entièrement personnalisés. Vous pouvez les considérer comme une opportunité d’apprendre les techniques que j’ai acquises à travers des années de travail, et de poser des questions auxquelles la plupart des gens n’auraient pas de réponse.

Comment faire pour réserver un stage?

Je suis en stage à peu près tous les jours, donc le plus évident, c’est de me contacter par e-mail pour organiser le rendez-vous. Comme ça je peux vous mettre sur le planning direct, par copier/coller, tout est en noir et blanc, et il n’y a pas de chance d’erreur.

Et si je veux offrir un stage Photoshop à un ami?

Il arrive souvent que les gens m’engagent pour faire cadeau à leurs amis… je peux vous envoyer un certificat «bon pour # jours de stage», avec le nom de votre ami dessus.

Écrivez moi…

La galerie d’images truquées

Je passe la plupart de mon temps dans Photoshop en train de «développer» mes photos; d’éclaircir, assombrir région par région, de monter le contraste, mettre des photos droites, accentuer la netteté, réduire le bruit, etc. Cela dit, je sais parfaitement bien truquer des images, par copier/coller, avec des calques, la gomme, la commande Transformation manuelle, Sélection: Plage de couleurs, le Tampon de duplication et les outils de correction, et je peux enseigner tout cela en utilisant ces photos comme exemples de travail. Voici quelques photos trafiquées, avant et après:

Une vilaine de caméra vidéo sur le Crédit Municipal, photographiée à Paris par David Henry.

Une caméra de surveillance sur la façade de la banque Crédit Municipal, à côté de la devise de la République française: «Liberté, Égalité, Fraternité». Voici la photo telle que je l’ai prise, et la version Surveillé et Fiché.

Au fait la perche selfie est interdit dans plein d’endroits public depuis 2014.

L’engouement selfie est déjà assez stupide, mais la tendance canne selfie est d’autant plus idiote et ridicule, ce qui m’a inspiré de concocter ce montage pour m’amuser. Voici l’image de fond prise le 11 septembre 2001, les trois Coréens devant le capitole des États-Unis, les Coréens découpés du fond de la photo source, et le collage de ces deux images.

Une photo de moi sur une Harley Davidson un jour très chaud à Budapest. À part les modifications habituelles sur la lumière et contraste, j’ai corrigé ma posture, éclairci le visage, assombri sur le corps, rangé mes cheveux, gonflé le biceps et j’ai gommé quelques rides. Voici la photo d’origine et ma version trafiquée.

La plupart des gens trouvent ce genre de modification d’image infecte, et j’en fais partie. D’habitude je fais juste du nettoyage sur les visages des gens dans des portraits.

Ce n’est pas mon truc mais une amie me la demandé, alors pourquoi pas. Voici la photo initiale, et ma version trafiquée.

Ici j’ai enlevé l’ombre portée immonde du flash interne. Je prends rigoureusement des portraits avec le flash externe déporté et diffusé, ce qui permet de garder le flash au dessus de l’objectif et le sujet. Voici la photo telle que je j’ai prise et la version truquée.

Disponibilités actualisées le :

Des leçons de la photo peuvent être organisées n’importe quels jours marqués en vert…

Juillet 2016
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31
Août 2016
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31
Septembre 2016
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30

Je mets ce calendrier à jour à chaque fois qu’il y a une réservation ou une annulation. NB: J’ai au moins un rendez-vous les jours marqués en rouge. Les jours où j’ai un seul rendez-vous, je suis libre à partir de 19h00 normalement. N'hésitez pas à m’écrire si vous êtes seulement disponible un jour indiqué en rouge! Je serais en vacances les jours affichés en blanc.

Allez à la page d’accueil de ce site

Entrez dans la galerie des photographies parisiennes

Voyez les photos que j’ai publiées dans la série de livres de tourisme et voyage, les «Traveler’s Companions», des photos du Canada, de la Nouvelle-Angleterre, et de la France méditerranéenne

Qu’est-ce que les nouvelles technologies veulent dire pour les photographes? Lisez mes pensées sur ce que signifie ce nouveau monde pour des artistes visuels.

Stages Photo à Paris: Découvrez les secrets derrière ces images!

Portraits de Paris: avec votre famille, vos proches ou vos amis dans la ville lumière avec les monuments célèbres de Paris en arrière plan.

Regardez les photos que j’ai prises aux États-Unis

Voyez les photos que j’ai prises en voyages en Italie

Regardez les photos que j’ai prises en voyage en Alsace-Lorraine

Voyez les photos que j’ai prises en voyage en Suisse

Commander des tirages…