Contact:
E-mail:
Adresse:
35, rue des Trois Bornes
75011 Paris, France

Comment prendre de belles photos de Paris

Un entretien de Sophie Delon, directrice de la rédaction de parisiensalon.com Read this page in English

David Henry en train de prendre des photos à Paris.

David Henry photographiant la Conciergerie depuis la place du Châtelet. C’est une photo prise par une de mes étudiantes en photo pendant que je lui apprenais l’importance du flash dans le portrait.

Y-a-t-il un lieu, une période ou une saison que vous aimez le plus lorsque vous photographiez Paris?

J’aime un peu partout le centre de Paris, de la place de la Bastille à la place de la Concorde, le long de la Seine et environ un kilomètre à l’intérieur des deux rives sont bien, et puis Montmartre, et plein d’autres quartiers sont de bons choix, comme Belleville, la Butte aux Cailles, les Catacombes, les Passages Couverts, le parc des Buttes Chaumont et le cimetière Père Lachaise. Mon choix de destinations est orienté vers des quartiers animés, avec des familles, des enfants, des parisiens de tous âges, avec des boutiques, des cafés, des restaurants ouverts tard, etc.

N’importe quel moment de la journée est bien pour prendre des photos de Paris. Selon les dires il ne faut pas prendre des photos au milieu de la journée entre midi et 16h00 parce que la lumière est si verticale et dure. Je sympathise avec cette ligne de raisonnement, par contre les nuages viennent souvent sur les cieux de Paris après 13h00 donc ça ne sert à rien d’attendre jusqu’à 17h00 si le ciel est déjà couvert depuis des heures. Pour cette raison je suis heureux de voir le soleil à Paris, peu importe l’heure.

David Henry en train de nourrir des moineaux à Paris.

Une de mes activités de prédilection de l’après-midi: donner à manger aux moineaux devant la cathédrale Notre-Dame. Il y a au moins deux autres endroits où l’on peut nourrir des moineaux à Paris: à côté de l’arc du Carrousel dans le jardin des Tuileries et dans le jardin du palais Royal. —photo par Justin Massiot

Lorsque la météo à Paris s’avère effectivement «moins optimale», la solution est d’attendre la nuit, quand ça n’a pas d’importance si le ciel est couvert, et Paris devient la ville Lumière.

Toute saison me va bien. Étant originaire de la Nouvelle-Angleterre, j’apprécie les couleurs du feuillage d’automne, d’autre part, c’est bien plus facile à photographier des bâtiments et des monuments en hiver lorsqu’il n’y a pas de feuilles sur les arbres. L’été est naturellement la meilleure saison pour prendre des photos de paysages urbains classiques avec un ciel bleu complètement ouvert et des nuages blancs sympas. Et le soleil se couche à 22h00, ce qui signifie que la lumière est dorée, plus douce et pénètre à un angle rasant et magique entre 19h00 et 21h00. En hiver, je garde l’œil rivé sur les prévisions météo en espérant qu’il va neiger car des photos de Paris sous la neige sont rares et précieuses parce qu’il n’a pas vraiment neigé ici depuis les années 1985.

Comment peut-on prendre une belle photo, évocatrice et saisissante avec un appareil compact ou bridge?

Quand il fait beau au soleil dehors il faut «composer par rapport à la lumière»: prenez vos photos soit entièrement au soleil, soit complètement à l’ombre, et évitez des compositions trop partagées entre le soleil et l’ombre car cela sera toujours frustrant. Dans une telle photo les régions claires seront surexposées, grillées et vides, ou les régions sombres seront complètement noires et enterrées, et il n’y a aucun réglage qui permet d’obtenir la bonne exposition partout dans une telle image. Entre les deux, je fonce toujours vers le soleil, car c’est là où la lumière fait ressortir les textures et motifs sur les bâtiments, les façades, les arbres, etc.

Concrètement, «composer par rapport à la lumière» signifie zoomer plus pour exclure les régions à l’ombre; les photos prises en grand angle comportent souvent de violents contrastes. Dans le même registre, évitez le contre-jour et gardez le soleil dans le dos. Un contre-jour est moins perceptible par temps couvert mais toujours est-il, il vaut mieux garder le soleil derrière vous même lorsqu’il se caché derrière les nuages. Au fait, tous ces conseils valent même avec les appareils les plus chers.

Un coucher de soleil sur l’île de la Cité à Paris.

Un coucher du soleil sur l’île de la Cité, pris devant Notre-Dame. Aussi belle que puissent être ses couleurs, un coucher de soleil ne peut être au mieux qu’un arrière plan. Avant de prendre cette photo j’ai couru pendant cinq minutes, à la recherche de quelque chose à mettre devant ce coucher du soleil pour servir de sujet.

Un avantage à garder à l’esprit par rapport aux appareils compacts est qu’ils sont très bons pour la macrophotographie car ils donnent beaucoup de profondeur de champ. La profondeur de champ est toujours faible dans le macro alors que les appareils «grand capteur» prennent des photos avec (beaucoup) moins de profondeur de champ que les compacts et téléphones. Ainsi, les photos macro prises avec un bridge ou compact seront généralement plus nettes par rapport aux appareils «professionnels».

Comment un visiteur peut-il vraiment saisir l’essence de la ville dans ses photos?

La beauté est dans l’œil de celui qui regarde et «l’essence de la ville» signifiera quelque chose de différent pour chaque personne. Cela dit, je dirais qu’il est important de disposer d’au moins quelques jours dans la ville, d’être aventureux, optimiste et énergique, et y consacrer le temps qu’il faut. Prolonger vos promenades, et si vous êtes peu impressionné par un tel endroit, continuez votre ballade et dirigez-vous vers votre prochain quartier. Regardez le plan de la ville: quand vous voyez des rues sinueuses, ça veut dire que c’est une partie ancienne de la ville. Ne suivez pas des rues droites, longues et larges, dirigez-vous vers les quartiers historiques.

Deux photos prises à un temps de pose très longue et très court.

Le grand avantage du mode d’exposition Priorité à l’Ouverture est qu’il fonctionne 24 heures sur 24. La nuit, le temps de pose peut être long ou très long, pendant la journée le temps de pose sera court voire extrêmement court, mais les photos seront correctement exposées de midi à minuit, à la différence du mode Priorité à la Vitesse. Les «modes scène» ne servent à rien car il y aurait un seul qui permet des temps de pose longs, et juste un autre qui cherche à obtenir un temps de pose court.

Est-ce qu’il y a un paramètre que vous réglez d’office pour vos photos préférées?

Je prends 95% de mes photos en exposition automatique «Priorité à l’Ouverture», indiqué par un A sur la plupart des appareils, AV sur les Canon et Pentax. Je garde l’objectif fermé à moitié (ƒ8–ƒ11 sur la plupart des objectifs reflex), et je règle la sensibilité (et/ou j’ouvre ou ferme l’objectif) pour obtenir des vitesses d’obturation plus rapides ou plus lentes. Depuis les années 1995, les appareils ont toutes sortes de «modes de scènes» stupides, avec des icônes insipides tel un chapeau, un fleur, des montagnes, un bonhomme de neige, un skieur, des palmiers, des feux d’artifice, etc, ils sont tous sans intérêt et Mode Vert (le mode complètement automatique) est franchement le pire.

Quel dernier conseil donneriez-vous à un photographe amateur de visite à Paris?

Familiarisez-vous avec le terrain à ou avant votre arrivé et regardez quels genres de photos ont déjà été prises. Regardez les cartes postales sur les présentoirs à l’extérieur des kiosques de journaux, feuilletez les livres de photos dans les librairies. Vous allez voir des images qui vous plaisent, d’autres que vous aimeriez moins. Évidemment, ce n’est pas une question de reproduire bêtement une image que vous avez vue et forcément vous réinterpréterez le concept à votre façon. Dans tous les cas, en regardant les photos touristiques classiques, vous aurez une idée des quartiers qui vous intéressent et des photos que vous voudriez y prendre.

J’ai appris cette astuce quand j’ai visité le musée Guggenheim à New-York à l’âge de 15 ans. J’étais fasciné par l’architecture d’intérieur, mais frustré parce que je ne savais pas trop comment prendre des photos convaincantes. Je suis allé dans la boutique du musée, j’ai regardé les cartes postales et les livres pendant dix minutes, je suis ressorti et j’ai pris au moins une dizaine de belles images. Ainsi cette astuce fonctionnera à n’importe quel endroit dans le monde que vous visiterez.

Une jeune photographe prend des images au Forum des Halles à Paris.

Melisa Piot en train de prendre des photos au Forum des Halles avant que cette incarnation du centre commercial fut démoli en 2010.

Quel type de appareil/matériel utilisez-vous?

J’ai utilisé des appareils Nikon dès que je pouvais en acheter un: un FM à 200$ à l’âge de 19 ans. J’ai acheté mon premier reflex numérique, un Nikon D90, fin 2008 et j’en étais bien content jusqu’à ce que j’ai acheté un D600 à la fin de 2012, ce qui est d’autant mieux. À ce jour, je garde une grande préférence pour les Nikon en raison de leur facilité d’utilisation, de leur ergonomie et interface. Sony a fait de grands progrès depuis 2010 en concevant des appareils aux gros capteurs plus légers et moins encombrants, mais je préfère toujours Nikon.

J’essaye d’acheter du matériel chaque année, des accessoires qui, je pense, vont aider et vont rendre la prise de vue plus facile ou plus ludique. Il a fallu un certain temps à la photographie numérique pour sortir de sa phase d’adolescence mais aujourd’hui, n’importe quel reflex numérique (même le moins cher) sorti depuis 2011 est parfaitement capable de prendre des photos de qualité professionnelle.

—propos recueillis par Sophie Delon, directrice de la rédaction de parisiensalon.com, 23 juin 2011

Allez à la page d’accueil de ce site

Entrez dans la galerie des photos de Paris

Portraits de Paris: avec votre famille, vos proches ou vos amis dans la ville lumière avec les monuments célèbres de Paris en arrière plan.

Regardez les photos que j’ai prises aux États-Unis

Voyez les photos que j’ai prises en voyage en Suisse

Voyez les photos que j’ai publiées dans la série de livres de tourisme et voyage, les “Traveler’s Companions”, des photos du Canada, de la Nouvelle-Angleterre, et de la France méditerranéenne

Stages Photo à Paris: Découvrez les secrets derrière ces images!

Voyez les photos que j’ai prises en voyages en Italie

Regardez les photos que j’ai prises en voyage en Alsace-Lorraine

Décalage horaire et choc culturel: Mes pensées sur la photo à Paris

Voyez les photos que j’ai prises ailleurs en France

Qu’est-ce que les nouvelles technologies veulent dire pour les photographes? Lisez mes pensées sur la photo numérique.

Regardez les photos que j’ai prises en Angleterre

Commander des tirages…